Comme chaque année depuis 15 ans, se tient le concours International Talent Support (ITS) à Trieste, jolie petite ville Italienne frontalière avec la Slovénie. Cette institution reçoit chaque saison de nombreuses candidatures (plus de 16000 à ce jour) d’étudiants qui tentent leur chance pour être soutenus et mis en avant dans cette industrie si difficile qu’est celle de la mode et de la création.

Les domaines couverts sont la mode, les accessoires, les bijoux et l’art avec comme thème cette année l’utopie.

C’est avec Swatch que Denni et moi nous sommes rendus à l’édition 2016 de l’ITS, Swatch étant le partenaire du prix artistique, le Artwork Award.

Présidé par son directeur artistique, la marque horlogère suisse avait formé un jury pour récompenser le grand gagnant qui, en plus de recevoir 10000€, aura la chance d’intégrer pendant 6 mois le Swatch Creative Lab à Zurich.

Voici des photos de l’événement comme si vous y étiez – ainsi que quelques photos de touriste, car Trieste est une ville vraiment très mignonne…

L’événement

le grand soir

Après avoir pu parcourir les archives (photos ci-dessus) des participants des précédentes années (imaginez un appartement rempli de vêtements, accessoires et porfolios de créatifs) dans l’après-midi, c’est le soir que se sont tenues les festivités.

Plusieurs centaines d’invités des quatre coins du monde se sont ainsi retrouvés dans l’enceinte des halles de Trieste, en bord de mer, pour découvrir les oeuvres d’art des finalistes, ainsi qu’assister à un long défilé de mode. Parmi les invités, des anciens vainqueurs plus ou moins connus, parmi lesquels l’incontournable Demna Gvasalia, directeur artistique de Vêtements et Balenciaga.

En fin de spectacle, la révélation des grands gagnants (vous pouvez consulter la liste complète ici) dont Jana Zornik, qui remporte le prix Swatch.

Carlo Giordanetti

l'interview

Carlo Giordanetti est directeur artistique de Swatch et président du jury. Nous l’avons rencontré à cette occasion afin d’en savoir plus sur ce partenariat ainsi que sur l’esprit Swatch.

 

Qu’est-ce qui différencie le plus à vos yeux Swatch d’une marque de montres classique ?

Avant tout, l’esprit espiègle de la marque, qui a dans la légèreté la transparence la couleur et le dynamisme ses éléments signatures. Aussi, chaque Swatch a une personnalité et une historie à raconter, sensée être le miroir de qui la choisit, et les collections sont organisées par thèmes, ce qui nous permet de présenter à chaque saison des produits qui sont en plein dans l’air du temps. Swatch est aussi fière de son esprit démocratique, qui s’incarne dans des produits Swiss Made à des prix imbattable, compte tenu de la qualité, du service et du design. Aujourd’hui avec Swatch SISTEM51, on offre aussi le plus révolutionnaire des mouvements mécaniques, toujours dans le même esprit de design intéressant et reconnaissable, légèreté et simplicité – les éléments clés selon nous d’une marque de luxe contemporain.

Pouvez-vous me parler du Swatch Creative Lab ?

Le Swatch Lab a ouvert ses portes à Milan en 1988, et depuis lors développe toutes les collections Swatch, avec l’apport créatif d’une équipe interne et de talents externes qui changent à chaque saison. Après une période new-yorkaise, puis un retour en forces sur Milan, aujourd’hui il pulse au centre de Zurich. Toujours animé par des talents internationaux aux profils différents , c’est le lieu qui nourrit la marque à travers les produits et les collaborations externes.

En quoi consiste le travail aujourd’hui de Milko et Shay à vos côtés ?

Milko Boyarov, Bulgare , gagnant du Swatch Award ITS 2013, et Shay Tako, israélien, de l’édition 2015, sont les deux très jeunes créatifs qui mieux représentent ce que Swatch peut offrir à des talents intéressants et passionnés. Arrivés chez nous pour un stage rémunéré de six mois, ce qui constitue un des volets du prix, tous les deux ont approché la montre avec un regard critique et timide. On les a poussé à s’exprimer librement, à partager leur vision, à développer leur propre langage. Aujourd’hui ils sont partie intégrante de l’équipe creative. C’est un grand motif d’orgueil pour moi personnellement et pour Swatch d’avoir réussi à développer leurs talents et de les voir grandir professionnellement au sein de la maison. ·

Quelle est selon vous la qualité essentielle à posséder pour travailler chez Swatch ?

Curiosité, flexibilité, ironie, compréhension des détails. Envie de se passionner et de rire de bon goût.

Merci à Swatch de nous avoir convié à assister à cet événement mêlant art, design et mode, ainsi que pour ces rencontres enrichissantes. A l’année prochaine pour de nouveaux gagnants !

SOUVENIRS